Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 15 juillet 2011

Adieu Otto de Habsbourg

 C'est avec émotion que nous avons appris que son Altesse Impériale et Royale, l'Archiduc Otto de Habsbourg-Lorraine a rejoint le 4 Juillet 2011 la maison du Père. Il était la seule personne au monde qui pouvait encore dire: j'ai connu François-Joseph, le mari de Sissi !  L'Archiduc avait une très bonne mémoire, puisqu'il n'avait que quatre ans losque le vieil empereur nous quitta en 1916.  Il était le fils ainé de l'Empereur Charles 1er (1887-1922), le dernier souverain de l'Autriche-Hongrie qui devait être béaitfier par le Pape Jean-Paul II en 2004.  Sa mère, l'Impératrice, était née Princesse Zita de Bourbon-Parme (1892-1989). Le procès de béatification en cours de Rome de celle-ci a été ouvert le 10 Décembre 2009. L'Archiduc aura eu la joie peu banale d'assister à la cérémonie de la béatification de son père. Ce dernier fut détrôné en 1919 au moment de la destruction de son empire par les Aliiés. Son fils Otto n'a jamais pu lui succéder.  L'Archiduc ne s'est pas contenté d'incarner un symbole, l'héritier d'une dynastie détrônée au contraire en France du Duc de Cadix ou du Comte de Paris, il a eu l'intelligence de garder un pied dans le passé et de placer l'autre pied dans l'avenir. Engagé en politique, il a joué un rôle non négligeable dans la construction européenne et dans la chute du communisme après avoir lutté contre le nazisme. Il avait 98 ans et demi.  Il était l'arrière-arrière-arrière-petit-fils du Roi de France Charles X.

> Quelques vidéos : http://www.youtube.com/watch?v=iE_sxUo5EqM ; http://www.youtube.com/watch?v=_1wCBnx_E7g ; http://www.youtube.com/watch?v=zVReppJEc3E&feature=re... (L'Archiduc posant avec l'Empereur François-Joseph).

Si ces obsèques seront célébrées le 16 Juillet 2011 à la Cathédrale Saint-Etienne de Vienne par le Cardinal Christoph Schonborn en présence de plusieurs souverains (le Roi Charles IX Gustave de Suède, le Prince Hans II Adam de Liechtenstein, le Grand-Duc Henri de Luxembourg), plusieurs messes de Requiem ont déjà été célébrées:  le 9 Juillet 2011, messe célébrée par Monseigneur Konrad Zdarsa, évêque d'Augsbourg, à la chapelle Saint-Ulrich de Pocking (Bavière), commune o il mourut ; le 10 Juillet 2011, une messe dans la chapelle des Cordeliers à Nancy, là où il s'était marié ; le 11 JUillet 2011, une messe dans l'église des Théatins de Munich où fut lu une lettre de condoléances écrites par le Pape Benoit XVI ; le 13 Juillet 2011, une messe dans la basilique du sanctuaire marial de Mariazell. Le 17 Juillet 2011, une messe sera célébrée à la basilique Saint-Etienne de Budapest, le coeur de l'Archiduc sera ensuite inhumé en l'Abbaye de Pannonhailma.

Voici des vidéos d'entretiens de l'Archiduc avec des journalistes avant de vous présenter son parcours: http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/a_la_un... ; http://archives.tsr.ch/player/personnalite-habsbourg 

1) la Chute de l'Autriche-Hongrie:

L'Archiduc Otto de Habsbourg naquit le 20 Novembre 1912 à Reichenau an der Rax en Basse-Autriche. A ce moment là, ces parents, l'Archiduc Charles et l'Archiduchesse Zita, ne pensent vraiment pas succéder à François-Joseph.  L'héritier de l'Empereur est alors son neveu l'Archiduc François-Ferdinand depuis la mort éngimatique de l'Archiduc Rodolphe (fils de François-Joseph) à Mayerling, le 30 Janvier 1889.  Il est probable que Rodolhe fut assassiné avec sa maitresse Marie Vetsera.  Les deux archiducs, Charles et François-Ferdinand, sont d'accord dans leur volonté de réformer la constitution de la double Monarchie pour permettre à la dernière grande puissance ouvertement catholique de se pérenniser.  Otto, lui a une enfance paisible pour l'instant, elle est égayée par les naissances de ces petits frères et petites soeurs.  Charles et Zita ont eu huit enfants. Le dernier enfant fut l'Archiduchesse Elisabeth (1922-1993), elle est née posthume, c'est-à-dire qu'elle naquit après la mort de son père.

L'Archiduc Otto sera le témoin impuissant de la déchéance de ses parents:

 L'assassinat de l'Archiduc François-Ferdinand et de son épouse, la Comtesse Sophie Chotek, à Sarajevo, le 28 Juin 1914, contraignit l'Empereur François-Joseph a déclaré la guerre à la Serbie. François-Ferdinnad et son épouse furent victimes d'une société secrète, la Main Noire*.  La première Guerre Mondiale éclata et Charles, se retrouva contre son gré, l'héritier de l'Empereur. Celui-ci mourut en 1916.  Sitôt monté sur le trône impérial, Charles décida d'exaucer un souhait qu'il partageait avec le défunt empereur: faire cesser la guerre !!!  Il proposa  une paix séparée à la France, alors dirigée par le Président Poincaré et le Président du Conseil Ribot, avec l'aide de ces beaux-frères  Bourbons-Parme. De nombreuse propositions de paix avait fait florès depuis 1916. On se souvient de celles voulues par le Pape Benoît XV. Toutes savaient échoués à cause de partis belicistes noyautant les gouvernements des pays en guerre. L'Empereur Charles fit à deux doigts de réussir, c'était le 27 Janvier 1917. Malgré toute son énergie, Charles ne parvint pas au but qu'il avait tant désiré : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tentatives_de_paix_pendant_l... ; http://www.catholica.presse.fr/2010/02/07/laffaire-sixte-... ; http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Ier_d%27Autriche 

  Les différentes propositions de paix, dont celle de Charles, avaient suscité une polémique dans chaque pays grâce aux manoeuvres des partis bellicistes. On se souvient de Georges Clémenceau, ennemi acharné de l'Autriche-Hongrie des Habsbourg, hurlant à la Chambre des Députés à Paris: "Moi, je fais la guerre !!! "Oui, la guerre, il la fit au prix de la vie de millions et de millions de jeunes hommes, tués au combat ou exécutés pour mutinerie !  La propapagnade aidant, il eu droit au titre glorieux et controversé de "Père la Victoire". Certains réalistes osèrent le surnommer le "Perd la Victoire ! "

> Les obsèques de François-Joseph: http://www.youtube.com/watch?v=nKrhLVe6hXo&feature=re...

> Les obsèques de François-Ferdinand: http://www.youtube.com/watch?v=C2yrtph0MyU&NR=1

   La suite nous est bien connu: détrôné, Charles mourut dans une grande misère à Madère en 1922 à l'âge de 34 ans.  En 1921, il avait tenté en vain de revenir sur le trône impérial par la Hongrie, mais l'Amiral Horthy -proclamé Régent de la Hongrie  par l'Assemblée Nationale de ce pays- l'avait fait tourner en bourrique. Il fut inhumé avec un complet appartenant à un jardinier. Charles a désiré ardemment la Paix et l'émergence d'une Europe de peuples solidaires. Les partis bellicistes n'ont pas voulus l'entendre et les conséquences sont connues: l'Europe Centrale destabilisée par la destruction de l'Autriche-Hongrie suscitera sur le cours terme, la Seconde Guerre Mondiale à cause du diktat des traités de 1919; les Balkans réunis dans une pseudo-fédération (la Yougoslavie) dirigée par une dictature comme le désirer la Main Noire, sitôt la démocratie, les Balkans redevinrent une poudrière, ce sera les Guerres de Bosnie et du Kosovo à la fin du XXème siècle. Et des massacres de populations de civiles et la Shoah. Ce sont ces horreurs  que Charles aurait aimé éviter. Il ne les verra pas. Ces enfants en seront les témoins impuissants, malgré leurs combats pour la paix.  Certains auteurs, comme François Fetjo, prétendirent que les échecs des tentatives de paix et la destruction de l'Autriche-Hongrie avaient été l'oeuvre des partis bellicistes anticléricaux: il fallait détruire la dernière grande puissance ouvertement catholique !  C'était aussi l'opinion de politicien et essayiste autrichien, Friedrich Wicht (1872-1922)**. Mais les preuves manquent pour confirmer définitivement cette prétention. Elle relève de la fameuse théorie du complot, j'avoue mon sceptiscisme, je suis saint Thomas: je veux des preuves !!!! Toutefois, un chercheur, le Docteur Michel Dugast-Rouillé, précisait que Georges Clémenceau avait été mêlé de très près à l'assassinat probable de Rodolphe et de Marie à Mayerling. C'est exactement ce que devait dire l'Impératrice Zita à Jean des Cars.

> Quelques vidéos sur l'Empereur Charles: http://www.youtube.com/watch?v=4QnV_d3dII4 ; http://www.youtube.com/watch?v=whDQfFyoGEE&feature=re... ; http://www.youtube.com/watch?v=WWgXy0QB2fw&feature=re... ; http://www.youtube.com/watch?v=2QDdg1ixyYg&feature=re... (avec le témoignage de l'Archiduc Otto de Habsbourg) ; http://www.youtube.com/watch?v=6DS11M63nUE&feature=re... ; http://www.youtube.com/watch?v=RXeW5TyaHjI&feature=re... ; http://www.youtube.com/watch?v=gyPppCYC8L0&feature=re... ;

Quelques vidéos sur l'Impératrice Zita:  http://www.youtube.com/watch?v=utfA037u0Z4&feature=re... ; http://www.youtube.com/watch?v=Z0Xt-ZCKVyU&feature=re... 

 Quoiqu'il en soit Charles mourut et Zita devait se retrouver seule à éducquer huit enfants dans les préceptes chrétiens : entraide et partage, honneur et loyauté, sens du bien commun et goût du travail bien fait, solidarité envers les plus faibles et respect de la dignité de la personne humaine ainsi qu'une grande piété envers les volontés du Très-Haut. L'Impératrice montra à ces enfants, une détestation envers les idées de la Révolution et de l'Anticléricalisme: celà s'explique dans le fait que son grand-père, le duc régnant Charles III de Parme (1823-1854), le beau-frère du Comte de Chambord ("Henri V"), avait été assassiné par un Révolutionnaire. Zita était l'arrière-arrière-petite-fille du Roi de France Charles X (détrôné en 1830), lui-même frère cadet de Louis XVI (détrôné en 1792 et guillotiné en 1793). C'est le même esprit révolutionnaire qu'avait suscité l'Unification de l'Italie*** et donc la disparition du duché indépendant de Parme et le fait que son père le duc régnant Robert 1er de Parme (1848-1907) soit détrôné en 1859. Ce même esprit suscitera la disparition de l'Autriche-Hongrie et le fait que son époux, Charles 1er, soit détrôné et qu'il soit mort prématurément.

La famille Impériale allait vivre dans plusieurs pays. En 1938, Otto dénonça ouvertement le Nazisme et l'Anschluss. Les Nazis, qui excécraient la dynastie des Habsbourg et ceux qu'ils représentaient, rêvaient de les exterminer. La Famille Impériale put être sauver des griffes de la Gestapo grâce à un juste, le consul du Portugal à Bordeaux, Aristides de Sousa Mendes (1885-1954)****.

2) Le combattant:

 Ils purent se réfugier en Espagne et ensuite en Amérique du Nord. En 1961, l'Archiduc Otto prit une décision qui heurta sa mère: il renonça officiellement au trône d'Autriche. Il avait fait le constat lucide que l'Empire Austro-Hongrois ne pouvait pas être ressucité.  Mais il s'engagea dans la construction européenne, pour une Europe des Peuples Solidaires. Plusieurs peuple se respectant et s'entraidant entre eux comme l'Autriche-Hongrie souhaitée par son défunt père.  C'est pourquoi, il devait adhérer à la Société du Mont-Pélerin et surtout à l'Union Paneuropéenne Internationale du Comte Richard de Coudenhove-Kalergi (1894-1972)******.  Il se retrouve complètement dans le mouvement de Coudenhove-Kalergi, qui fait référence aux racines chrétiennes de l'Europe. Un exemple, la signification du logo de ce mouvement: le drapeau européen avec en son centre un cercle doré divisé en quatre par une croix rouge:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:International_Paneur... Voici la description de ce logo par Coudenhove-Kalergi : "la croix rouge des Croisades du Moyen-Age est le symbole le plus ancien d'une union européenne supranationale. Aujourd'hui elle est l'emblème de l'humanitarisme international. Le soleil figure l'esprit européen dont le rayonnement éclaire le monde entier. " Le soleil fait aussi référence à Apollon et ainsi aux racines culturelles gréco-romaines de l'Europe, le drapeau européen étoilé à la Vierge Marie. Quant à "l'humanitarisme international", Coudenhove-Kalergi faisait allusion à la Croix-Rouge. Or, la Croix-Rouge fut créée par un mystique et contre-révolutionnaire genevois, Henry Dunant*****.

 Ces références ne pouvaient que plaire à l'Archiduc. On peut considérer que pour lui la construction européenne devait être la fille et l'héritière du Saint Empire Romain Germanique. L'Archiduc prit la tête de l'Association Paneuropéenne Internationale en 1972 à la mort de Codenhove-Kalergi, il dirigea ce mouvement jusqu'en 2004. Il obtint la nationalité allemande ouest-allemande en 1978. Ce qui lui permit de de se faire élire député européen en 1979 sosu l'étiquette de la CSU, le parti de la Droite Conservatrice de la Bavière.  Il oeuvra pour appliquer un programme issu du Christianisme Social en droite ligne avec les préceptes éthiques dans lesquels il avait été éducquer.  Il avait élévé avec les mêmes valeurs chevaleresques et le même esprit contre-révolutionnaire que Philippe de Villiers, mais à l'inverse de celui-ci (chantre d'une Europe des Nations) l'Archiduc n'était pas souverainiste.  Il a crû en adhérant au mouvement fédéraliste de Coudenhove-Kalergi qu'il pouvait faire triompher ces principes chrétiens et travailler à la chute du Communisme, l'incarnation de la Révolution et donc du Mal. Il a contribué à l'écroulement du bloc soviétique. Nous avons trouvé une anecdote révélatrice: il organisa avec son mouvement en Août 1989, un immense pique-nique à Sopron en Hongrie pour permettre des Allemands de l'Est de franchir le Rideau de Fer. Il parvint à faire passer à l'Ouest plus de cinq cent est-allemands. Selon l'encyclopédie Wikipédia, Otto de Habsbourg aurait été membre de la Ligue Anti-Communiste Mondiale.  Celle-ci est présentée par des mouvements et des officines de gauche et se réclamant peu ou prou de la Révolution comme un repaire de fascistes criminels, mais des preuves tangibles manquent. Les accusations de crimes et de collusion avec des fascistes peuvent relever d'intoxication émanant de propagande soviétique, ce qui est une hypothèse et non une certitude. Il reste aussi beaucoup de zones d'ombres et de documents classés "Secrets défense". 

  Sa mère ne vit pas ici-bas l'écroulement du bloc de l'Est. L'impératrice Zita est décédée le 14 Mars 1989. Elle eut droit à des obsèques somptueuses à Vienne. Cette année là, Otto de Habsbourg put revenir en Hongrie, il était parvenu à récupérer la nationalité hongroise. Le 3 Avril 1989, il assista à une messe de requiem donnée pour le repos de l'âme de sa mère par le cardinal prémat de la Hongrie en l'église Saint-Matthias de Budapest. C'est alors que ces partisans lui demanda de se présenter à l'élection présidentielle hongroise, mais il refusa arguant de son âge.  Tout laisse à penser que l'Archiduc de soit intéressé qu'aux pays germaniques, ce qui est inexact. Même s'il ne futpa sun souverainiste, attaché à la sauvegarde de l'Indépendance de la France en tant qu'Etat-Nation, il était un chantre de la Francophonie. Il était d'ailleurs le président du Comité International pour le Français langue européenn. Il était très attaché à une province française, mais elle avait été jadis vassale du Saint-Empire: la Lorraine.  Il y revenai souvent. C'est d'ailleurs à Nancy qu'il s'était marié le 10 Mai 1951 avec la Princesse Regina de Saxe-Meiningen (1925-2010). Elle devait lui donner cinq filles et ensuite deux garçons. L'ainé, Karl, est aussi député européen. Le second, Georg, dirige la Croix-Rouge de la Hongrie. Otto de Habsbourg a tenu à garder l'identité "Habsbourg-Lorraine". Il portait aussi le titre de Duc de Bar.

 Son dernier coup d'éclat eut lieu le 10 Mars 2008. A l'invitation du parti conservateur autrichien OVP, il prit la parole au moment de la commémoration des 70 ans de l'Anschluss. Il déclencha alors une controverse en annaonçant que l'Autriche avait été le principal pays victime du Nazisme. Il estimait qu'il n'y a avait que 60 000 ans personnes pour acclamer l'arrivée d'Hitler et de ses troupes sur la Heldenplatz (la place des héros) à Vienne. Or les historiens, eux, ont chiffré à 250 000 le nombre d'autrichiens ayant accalmé Hitler et les Nazis.

> Le mariage de l'Archiduc Otto et de l'Archiduchesse Regina : http://www.youtube.com/watch?v=rOr_j7tmOTc&feature=re...

> Les obsèques de l'Impératrice Zita: http://www.youtube.com/watch?v=_HIzNlzwSv8&feature=re... ; http://www.youtube.com/watch?v=smj4x4PaScQ&feature=re... (avec des images des funérailles de François-Joseph).

Nous nous demandons si l'Archiduc Otto de Habsbourg était satisfait de ce qu'est devenu l'Union Européenne ?  Nous nous souvenons que beaucoup d'hommes politiques, et parmi eux Jacques Chirac et Lionel Jospin, avaient refusé énergiquement que les racines chrétiennes de l'Europe soient explicitement précisées  dans la constitution européenne.  Il y a quelques mois à peine, Bruxelles avait fait éditer un calendrier où était omis toutes les fêtes religieuses chrétiennes, ce qui avait suscité l'indignation de millions d'européens et parmi eux des parlementaires, dont en France Christine Boutin ou le Professeur Bernard Debré : http://www.europadiary.fr/?cat=4&paged=2 Ce ne sont que deux exemples.

Notes :

* La Main Noire: http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Main_noire_(Serbie)

** Friedrich Wicht: http://fr.wikipedia.org/wiki/Friedrich_Wichtl

*** L'Unification Italienne: http://leonarddebony.hautetfort.com/archive/2007/09/27/de...

**** Aristides de Sousa Mendes : http://leonarddebony.hautetfort.com/archive/2009/06/05/ar...

***** Henry Dunant: http://leonarddebony.hautetfort.com/archive/2008/01/26/un...

****** Coudenhove-Kalergi : http://thucydide.over-blog.net/article-6902703.html ; http://www.nouvelle-europe.eu/accueil/portraits-d-europe/...

Pour en savoir plus :

1) La Chute de l'Autriche-Hongrie:

DUGAST-ROUILLE (Dr Michel): L'ombre de Clémenceau à Mayerling (CID, Saint-Herblain, 1985), http://www.amazon.fr/Lombre-Clemenceau-Mayerling-Michel-R...

Du même auteur: Charles de Habsbourg, le dernier empereur (Racine, coll."Les Racines de l'Europe", Bruxelles, 2003) Préface de l'Archiduc Rodolphe d'Autriche. http://www.livresenfamille.fr/p1165-michel_dugast_rouille...

FETJO (François): Requiem pour un empire défunt. Histoire de la destruction de l'Autriche-Hongrie  (Points Seuil, coll."Essais", Paris, 1993), http://www.bibliomonde.com/livre/requiem-pour-empire-defu...

GELLE (Frédéric): Sarajevo, oeuvre de la Main Noire, 50 millions de victimes (Depresse, Paris, 1968), http://www.priceminister.com/offer/buy/3298437/I-Gelle-Fr... ; http://www.bons-livres.fr/1089--frederic-i-gelle--sarajev...

RENOTON-BEINE (Nathalie): La colombe et les tranchées, Benoit XV et les tentatives de paix durant la Grande Guerre (Ed. du Cerf, Paris, 2004), http://www.editionsducerf.fr/html/fiche/ficheauteur.asp?n...

SEVILLIA (Jean): Zita Impératrice courage (Perrin, coll."Tempus", Paris, 2003), http://www.amazon.fr/Zita-imp%C3%A9ratrice-courage-Jean-S...

Du même auteur: Le dernier empereur, Charles d'Autriche 1887-1922 (Perrin, Paris, 2010), http://www.amazon.fr/dernier-empereur-Charles-dAutriche-1...

THIERIOT (Jean-Louis): François-Ferdinand, de Mayerling à Sarajevo (Ed. de Fallois, Paris, 2005), http://www.amazon.fr/Fran%C3%A7ois-Ferdinand-dAutriche-Ma...

2) Le combattant:

BAIER (Stephan): Otto de Habsbourg de l'Empire à l'Europe (Racine, coll."Les Racines de l'Europe", Bruxelles, 2003). En collaboration avec Eva Demmerle, http://www.bibliomonde.com/livre/otto-habsbourg-empire-a-...

CHENAUX (Philippe):De la Chrétienté à l'Europe, les catholiques et l'idée européenne au XXème siècle (CLD, Paris, 2007) http://www.decitre.fr/livres/De-la-chretiente-a-l-Europe....

JILEK (Lubor): Pan-Europe de Coudenhove-Kalergi, l'homme, le projet et le mouvement paneuropéen. Document pdf publié la Section II First Session RCK'S Biography, numéro numérisé de la revue Human Security, No. 9 (2004/2005), http://www.tokai.ac.jp/spirit/archives/human/pdf/hs09/03_...

LECLERCQ (Jacques): Dictionnaire de la mouvance droitiste et nationale de 1945 à nos jours (L'Harmattant, Paris, 2008), http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogu...

SAINT-GILLES (Anne-Marie):La Paneurope, un débat d'idées dans l'entre-deux-guerres (Presses Universitaires de la Sorbonne, Paris, 2004), http://livre.fnac.com/a1533621/Anne-Marie-Saint-Gille-La-...

> Le site consacré au Bienheureux Empereur Charles 1er: http://www.emperorcharles.org/Francaise/biograpies.shtml

> Le site de l'Association pour la béatification de l'Impératrice Zita : http://www.beatification-imperatrice-zita.org/pages/franc...

> Une bande dessinée consacrée à l'Empereur Charles 1er où on peut lire que Rodolphe a été assassiner à Mayerling et que les Francs-Maçons voulaient la peau de François-Ferdinand. Nous aurions aimé que l'auteur du texte de cette B.D, Marc Bourgne, ait donné ses sources. Ce qui n'est pas le cas. C'est navrant, car la B.D (illustrée par Marcel Uderzo, le frère d'Albert) est plutôt bien conçue: http://www.amazon.fr/Charles-Ier-LEmpereur-Marcel-Uderzo/...

> Une demande de lecteurs souhaitant lire l'histoire complète de la dynastie des Habsbourg du Moyen-Age à nos jours, nous leur laissons le choix entre deux sommes:

BOGDAN (Henry): Histoire des Habsbourg des origines à nos jours (Perrin, coll. "Tempus", Paris, 2005), http://www.livresenfamille.fr/p4492-henry_bogdan_histoire...

CARS (Jean des) : La saga des Habsbourg du Saint-Empire à l'Union Européenne (Perrin, Paris, 2010), http://www.librairiecatholique.com/t_livre/la-saga-des-ha...

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.