Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 31 décembre 2011

Le Montmartre de Poulbot

 Voici le récit d'une balade que nous avons fait récemment. Il va nous permettre de faire une évocation d'un illuste habitant de Montmartre, le peintre Francisque Poulbot (1879-1946).  

   Il ya quelques jours, nous avons pris la décision de gravir la butte Montmartre sans prendre le fameux funiculaire. Nous avons constaté que l'antique Mons Martyrum avait guère changé depuis le temps de Poulbot. Il y a toujours le Moulin Rouge et le Moulin de la Galette, la Basilique du Sacré-Coeur continue toujours à faire de l'ombre à la vieille église Saint-Pierre. Il y a toujours des artistes campant sur la place du Têtre en compagnie de caricaturistes experts à vous tirer le portrait en vous faisant le menton en galoche et un nez bien tordu. On s'est réjouit de la tête que firent des touristes découvrant leur portrait. Et on avait l'impression qu'ils regardaient dans un miroir déformant.  

   Bref, rien ne semble avoir bouger, si ce n'est que les reverbères ne sont plus à l'huile depuis près d'un siècle, que les calèches ont laissé la place à des chevaux sous les capots des quelques rares voitures renonçant à l'ascension de la butte. Il y a l'arrêt du métro intitulé les Abbesses sans qu'on sache vraiment l'identité de ces nonnes immortalisées.  En cherchant, nous sommes arrivés à résoudre la clef de l'énigme: les Abbesses font référence aux Mères supéreures qui, depuis le Moyen-Age, dirigent des congrégations religieuses étant présentes à Montmartre d'une manière très discrète. Je n'ai pas vu passer une seule cornette.  Je ne m'attendais pas à les trouver sous les ailes du Moulin Rouge  où le soir venu des demoiselles exposent d'autres vertus que celles des chères religieuses ! Moi-même, je ne me suis pas aventurer vers ce moulin, je voulais aller découvrir la vieille église Saint-Pierre.

   Il faut que je vous raconte une anecdote, je la trouve amusante: un jeune homme (ce n'est pas moi) sort du métro "les Abbeses". Il veut aller faire ses dévotions à la Basilique du Sacré-Coeur. Il demande son chemin à un badaud. Celui-ci, un vrai Titi parisien, le renseigne hilare: "En haut, c'est Montmartre, c'est Marie toujours vierge ; en bas, c'est Pigalle, c'est Marie qui n'est plus du tout vierge ! "L'histoire ne dit pas si le jeune homme est vraiment monté vers la basilique ou s'il est descendu.... Ah ! Les Titis parisiens !!! Ils ont posé jadis pour Poulbot. S'il revenait, il les retrouverait avec plaisir ! Il ferait une halte pour déjeunerau Moulin de la Galette. Il est toujours ouvert et c'est toujours une bonne table comme au temps où Pierre-Auguste Renoir y peignit son fameux "Bal au Moulin de la Galette". Je ne m'y suis pas arrêter et celà sera pour une prochaine fois. Je l'ai seulement longé en pensant à Poulbot, à Renoir et à tous les autres artistes comme Toulouse-Lautrec, Dufy et plus tard Picasso. Je me suis aussi souvenu que des danseuses et des chanteuses s'y étaient produites: la Goulue (ancêtre de Michel Sardou) ou plus près de nous, Dalida: http://www.lemoulindelagalette.fr/son-histoire/

    Enfin je suis arrivé devant le parvis de l'église Saint-Pierre. Mes yeux ont été attiré par une plaque: place Jean Marais.  Un autre grand artiste immortalisé, comédien, cascadeur, sculpteur, conteur....Montmartre a su attirer les talents. Et je suis entré dans l'église et j'ai découvet le contenu d'une deuxième plaque, il prétend que l'église Saint-Pierre serait la plus vieille église de Paris. Je croyais jusque là que la plus ancienne église était Sant-Julien des Pauvres à côté du Boul'Mich'. http://www.gotik-romanik.de/Paris,%20Saint-Pierre-de-Mont... Dans cette église  antique,  mes yeux sont alors attirés par un dais d'azur avec un semis de fleurs de Lys d'or. Une statue albâtre est posée sur ce dais, c'est une représentation de Marie, la vierge pas la ribaude. Une troisième plaque me surprend, je lis la mention: "Confrérie Notre-Dame de Montmartre" et il y un récit. C'es l'histoire d'un voeu, les Montmartrois avaient imploré la Madone que leur quartier ne soit pas bombardé pendant la Seconde Guerre Mondiale. Ils furent exaucés. Ce fut l'origine de la création du dais fleurdelysée, de la statue de la Vierge et de la Confrérie. Je n'ai malheureusement pas trouvé de sources concernant l'histoire de ce voeu. Je me trouvais donc dans l'église Saint-Pierre. 

    C'est le seul vestige d'une abbaye. Dans l'église se trouve le tombeau de la fondatrice de cette abbaye, la Reine des Francs, Adèle de Savoie (1100-1154). Elle épousa en premières noces, le Roi capétien Louis VI le Gros (1080-1137). Ce souverain est réputé pour avoir initié la création de communes libres. Est-ce en raison du fait que le corps de sa veuve repose en l'église Saint-Pierre que Poulbot se fit un artisan de la création de la  "République de Montmartre" (R.D.M) Ce n'est pas évidemment une république indépendante, ce n'est qu'une association culturelle ayant le grand mérite de sauvegarder et de pérenniser l'âme de Montmartre. C'était aussi à l'origine une fondation pour valoriser l'Art figuratif dans un esprit néo-classique et pour lutter contre la Révolution picturale d'inspiration dadaiste qui devait susciter l'émergence de l'Abstrait. Notre cher Poulbot a eu droit à l'étiquette de "réactionnaire" !  Ce que nous ignorions complètement lorsque nous avons pris la décision de gravir la butte.  Et s'il y a peu de choses ont changé à Montmartre, c'est grâce à Poulbot et à ces amis de la République, et à ceux qui les ont succédé en intégrant la direction de la R.D.M. http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_de_Montmartre ;  http://www.republique-de-montmartre.com/ 

    On peut être un conservateur et avoir du coeur, ce n'est pas incompatible !  Et Poulbot et ces camarades de sa République l'ont le démontrer: ils ont crée un dispensaire pour des enfants malades et pour la pupart des orphelins. Poulbot va faire leurs portraits, ce sont eux les fameux "Petits Poulbots" ! Ils assurent "santé, hygiène, alimentation et vêtements à ces gosses". Poulbot va organiser des réjouissances pour émerveiller ces enfants: de 1921 à 1931, ils organisent des arbres de NOEL avec spectacle set cadeaux auront lieu au Moulin Rouge, au Moulin de la Galette ou au Cirque Medrano. Les enfants malades de l'hôpital Bretonneau sont aussi conviés. Il faut citer le Carnaval de Granville en 1923, la Fête des Fratellini en 1924, le Bal Polin en 1925...Il ne faut pas oublier la Fête Principale en 1929. Elle fut imaginée par Poulbout et ces amis pour empêcher la construction d'immeubles devant défigurer à tout jamais l'aspect originel de la butte. Ils sont parvenu à annuler la construction. L'endroit où aurais dû être édifier le simmeubles sont devenus un espace vert pour les enfants malades. C'est à cet endroit que furent plantées les fameuses vignes de Montmartre : http://www.fetedesvendangesdemontmartre.com/affiches_137....  Nous  vous précisons qu'en 1920, un grand ami de Poulbot, Jules Depaquit, membre éminent de la R.D.M, créa en plus de la République, la Commune Libre de Montmartre. Il alla jusqu'à organiser des élections ! Et c'est la liste conservatrice de Poulbot, dite "Antigratteciellistes" qui gagna les premières élections, celles du 11 Avril 1920. http://www.montmartre-guide.com/hi/histoire-et-lieux-cele... ; http://www.ina.fr/video/PAC00028958/la-commune-libre-de-m...

    J'ai quitté la vieille église Saint-Pierre et mes pas m'ont mené jusqu'à la basilique de style néo-byzantin. Mon périple s'achève dans l'enceinte de ce sanctuaire placé sous le vocable du Sacré-Coeur. Son édification provient là aussi d'un voeu. Un voeu qui sera national !  Aux lendemains de la défaite des armées françaises en 1870 face à la Prusse victorieuse. Un prélat, Monseigneur Fournier, osa proclamer que cette défaite cuisante est une punition envoyée par Dieu aux Français après des décennies de remises en cause de la morale chrétienne depuis la Révolution de 1789. Entendant cette proclamation, deux notables parisiens, Alexande Legentil et Rohault de Fleury, firent de construire une basilique dédiée au Sacré-Coeur pour racheter les errements des décennies antérieures, l'esprit réviolutionnaire, les crimes et les atrocités commis par les Révolutionnaires sous la Terreur, sous le Premier Empire, pendant l'unification révolutionnaire de l'Italie et pendant la Commune. Leur voeu devint national, ils parvinrent à rallier les familles catholiques, descendants de chouans et anciens zouaves pontificaux. Ces familles financèrent la construction du sanctuaire. L'Asemblée Nationale, alors appelée Chambre des Députés, vota une loi d'utilité publique en date du 24 Juillet 1873 donnant l'autorisation de la construction de basilique et tout en précsiant qu'elle sera construite sur des fonds privés.  Cette construction s'inscrit dans l'Histoire de la dévotion en France du Sacré-Coeur.*

   Si vous désirez retrouver le Montmartre du temps de Poulbot, il vous trois possibiltés: visiter Montmartre et son musée, http://www.museedemontmartre.fr/ Mais vous pouvez aussi acheter des reproductions de tableaux immortalisant les rues préférées de Poulbot. Vous pouvez ainsi vous porter acquéreur de toute une série de cartes postales de très grande qualité, mais aussi des foulards de soie, des magnets et des faiences: un travail remarquable ! http://www.artscope.fr/maison/maison.htm Poulbot aurait retrouvé avec beaucoup de plaisir son Montmarte. Nous pouvons toujours l'apprécier.

 * Quelques données sur le Sacré-Coeur et la France: http://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_du_Sacr%C3%A9-C%C5... ; http://www.sacre-coeur-montmartre.com/fr/butte.html ; http://fr.wikipedia.org/wiki/Sacr%C3%A9-C%C5%93ur et les études suivantes suivantes:

CHEMAIN (Jean-François): La vocation chrétienne de la France (Via Romana, Versailles, 2010). Préface de Monseigneur Rey, http://www.livresenfamille.fr/p1230-jean_francois_chemain...

MOUTON (Claude): Ils regarderont vers Celui qu'ils ont transperçé. Le Sacré-Coeur des origines à Claire Ferchaud (Résiac, Montsûrs, 2007), http://www.livresenfamille.fr/p833-claude_mouton_ils_rega...

> Quelques livres sur Montmartre: http://www.montmartre-paris.net/livres-montmartre.htm ; http://www.decitre.fr/livres/Paris-Montmartre.aspx/978287...

> Quelques livres sur Poulbot:

ROBICHON (François): Poulbot le père des gosses (Hoebeke, coll."Illustrations/Arts", Paris, 2002), http://www.amazon.fr/Poulbot-p%C3%A8re-gosses-Francois-Ro...

TARRIT (Jean-Marc): Poulbot, gosse de Montmartre (Magellan & Cie, coll."Traces & Fragments", Paris, 2003), http://www.amazon.fr/Poulbot-Gosse-Montmartre-Jean-Marc-T...

 

 

 

 

 

18:07 Publié dans Articles | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.